veronica_becce_bunga><

La Saint-Blaise

La Saint-Blaise
Fêté le Trois Février, son nom offre diverses significations. Dans la langue allemande, souffler blasen et blosen en Luxembourgeois. En vieux celtique il s’agit de Blez qui signifie le Loup. La Saint-Blaise est un jour connu généralement pour le vent fort. Un ballon ou une vessie, insufflé d’air est nommé en luxembourgeois Blooss.
 
Les fêtes celtiques s’inscrivaient dans le cycle annuel des équinoxes et des solstices. La fête celtique d’Imbolc du 1er février précède d’une journée la Chandeleur. C’est une fête cardinale, celle d’un début de période trimestriellle : une saison par exemple. La Saint Blaise fait partie d’un ensemble composé de la Sainte Brigitte, la Chandeleur et Véronique.
 
Fête traduite par féil en vieil irlandais signifie rupture, tel fêlé ou falaise. La fête c’est la rupture d’une situation ou la fissure du Ciel  celle du passage d’un monde à l’autre ou d’une saison à l’autre. Ce sont des époques dangereuses symbolisées  par les grandes veillées des fêtes cardinales celtiques telles que les « Nuits des Sorcières » ou la Nuit des Fées. Celles-ci peuvent emmener les hommes dans l’autre monde.
 
Les passages de saison provoquent des remous météorologiques comme tout événement cosmique: du vent comme par exemple le terrible ouragan du 3 février 1990, jour de la Saint Blaise qui fit tant de dégâts. Toute révolution s’accompagne de remous divers plus ou moins violents. C’est aux changements de saison que l’on déplore des problèmes de santé, des décès et les dégâts que la nature peut provoquer en se déchaînant parfois avec violence.
 
Ainsi la tradition voulait que l’on la confectiona des objets de dévotion à la vigile des grandes fêtes de fin et de début de saison.
 
Saint Blaise est un saint auxiliaire ou auxiliateur. Il s’agit d’un groupe de saints personnages qui  intercèdent, à la demande du pèlerin, auprès de Dieu pour une guérison. Comme les  Medicine-man , les chamans, ils soignaient le corps et l’âme.
 
Évêque de Sébaste en Arménie, Saint Blaise est mort en 316 pendant les persécutions de Lucinius. Il soigne tout ce qui touche la gorge et il eut d’ailleurs la tête tranchée. Saint Blaise guérit un enfant qui avala une arête de poisson. Dans plusieurs dialectes du sud de la France y compris dans la langue Basque, gorge se dit Garganta comme le géant Gargantua, le grand avaleur d’eau. Selon Rabelais, Gargantua est né un Trois février, le jour de la Saint Blaise Gargantua donna aux Angevins, qui lui avaient offert du vin rosé, son arête de poisson avec laquelle il se curait les dents, rapporte la légende.
 
Avant avoir eu la tête tranchée, on le précipita le Saint dans l’eau afin de le noyer, mais il fit un signe de croix et marcha sur l’eau. Voilà encore un rapprochement avec Gargantua, l’avaleur de l’eau, celui qui sauve des inondations.
 
Le fils de Gargantua, Pantagruel, est né le 25 juillet, jour de la Saint Christophe, saint personnage représenté accompagné lui aussi d’un chien ou d’un loup. C’est aussi un saint auxiliaire et un passeur de fleuve, notamment. L’eau est ce passage d’un monde à l’autre  et d’une saison à l’autre. A la Saint Christophe le soleil entre dans la constellation du chien et le monde dans la « canicule » et celle-ci coïncidait avec la crue du Nil.
 
Le saint homme vivait en harmonie avec les animaux comme un ermite. Réfugié dans la montagne, les bêtes fauves venaient chaque jour le visiter et se faire caresser et puis recevoir sa bénédiction et ses soins pour leur guérison. Blaise ou « Blez » signifie le loup en celtique est à l’origine du nom de la ville de Blois.
 
Saint-Blaise fut aussi un habile médecin. Sainte-Agathe fêtée le jour suivant, le 4 Février, est le jour de la lactation des animaux. Le saint personnage se refugiait auprès des animaux, mais il fut découvert par les chasseurs. C’est encore là un symbole pour rappeler aux hommes que le saint ne chassait pas. Avant sa chute, l’homme était l’ami des animaux.
 
Saint-Blaise est représenté généralement en prêtre byzantin, serrant deux cierges croisés sur la poitrine. En son honneur, le jour de sa fête, des cierges sont bénis après la messe. Le prêtre imposait alors deux cierges croisés sur la gorge de chaque fidèle, agenouillé aux bancs des communions, afin que le saint leur assure sa protection contre des maladies de gorge, notamment